Tous nos jours parfaits, Jennifer NIVEN

Titre : Tous nos jours parfaitsIMG_1342

Auteure : Jennifer Niven

Editeur : Gallimard Jeunesse

Nombre de pages : 384

Prix : 17€50

 

RÉSUMÉ :

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut de la tour du lycée, décidés à en finir avec la vie. Finch est la «bête curieuse» de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases «d’éveil» où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais, neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissé submerger par la culpabilité. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante : l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

MON AVIS :

Ça fait déjà un petit moment que j’ai lu Tous nos jours parfaits, mais je n’avais toujours pas écrit de chronique à son sujet. Cette excellente lecture mérite pourtant un avis !

Tous nos jours parfaits ne m’avait jamais véritablement attirée. Je savais que c’était une histoire bouleversante, mais je ne sais pas trop pourquoi, je ne l’avais jamais mis dans mon panier. C’est finalement ma cousine qui me l’a offert et je l’en remercie !

Dans ce livre, nous suivons l’histoire de Violet et Finch, deux personnes qui à première vue, ne semblent pas faits l’un pour l’autre. Finch est un garçon « bizarre » au lycée et presque personne ne lui adresse la parole. Violet est le genre de fille populaire, mais elle a perdue sa sœur dans un accident de voiture. Ils se rencontrent en haut du clocher de leur lycée, cherchant à mettre fin à leur souffrance mutuelle.

Voilà mon piètre résumé d’une histoire magnifique qui ne m’a néanmoins pas vraiment bouleversée (j’ai un cœur fait de pierre et d’acier, voilà mon secret). Je m’attendais à pleurer comme une Madeleine (expression qu’emploie souvent ma grand-mère), mais non.

Au cours de cette lecture, j’ai vraiment appris à aimer les deux protagonistes. J’ai eu un peu plus de mal avec Finch qu’avec Violet, mais je pense que c’est sa personnalité qui m’a quelques fois, un peu perturbée, mais je pense que c’est volontaire de la part de l’auteure.

Ce livre traite de sujets sensibles comme le suicide, le harcèlement, la bipolarité… Mais tout est traité avec justesse. Je ne veux pas trop vous en dévoiler pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte, mais ma vision du suicide à réellement changée.

Le style de l’auteure est génial et très fluide. Néanmoins, j’étais parfois complètement accro, et d’autres fois, je n’arrivais pas à me plonger correctement dans ma lecture. Je pense que c’est à cause des quelques temps morts.

Je ne sais pas trop quoi vous dire d’autre à part de foncer vous faire votre propre avis de ce livre qui fait vraiment réfléchir sur plusieurs sujets de la vie !

Bonnes lectures !

MA NOTE :

⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Publicités

The Sun Is Also A Star, Nicola YOON

Titre : The Sun Is Also A Star0CB6B8B7-708A-4FD0-822D-C5E92EBE04A3-18958-0000101ED0731E58

Auteure : Nicola Yoon

Editeur : Bayard

Nombre de pages : 400

Prix : 16€90

 

RÉSUMÉ :

Daniel, 18 ans, est fils de coréens immigrés à New York. Il passe un entretien pour entrer dans la prestigieuse Université de Yale.Natasha vient de la Jamaïque. Sa famille, immigrée illégalement aux États-Unis, est sous le coup d’une procédure d’expulsion et devra quitter le pays le soir même. L’adolescente tente par tous les moyens de trouver une solution.Sous l’effet d’un enchainement d’évènements dus au hasard (ou au destin ?), Daniel et Natasha se rencontrent et vont vivre, le temps d’une journée, une belle histoire d’amour.Une histoire à laquelle viennent se mêler le jeu des coïncidences, la menace de l’exil et le poids des différences culturelles.

MON AVIS :

Ah que j’avais envie de lire The Sun Is Also A Star ! Depuis ce magnifique coup de coeur que j’avais eu pour Everything Everything de la même auteure, je guettais un peu partout la parution de son nouveau livre. Mais contre toute attente, c’est avec presque une déception que je suis ressortie de ma lecture…

Tout d’abord, j’avais une confiance absolue en ce livre. Après le splendide Everything Everything, je ne voyais pas comment je pourrais être déçue par l’un des livres de cette auteure. J’avais néanmoins lu quelques chroniques négatives mais ça ne m’a pas affolée plus que ça… Le résumé ne m’attirait pas vraiment et très honnêtement, je ne me serais peut-être pas jetée dessus s’il avait été écrit par un auteur autre que Nicola Yoon.

J’ai été captivée par les 200 premières pages. Je trouvais que les histoires d’autres personnages parallèles à l’intrigue principale étaient vraiment géniales et qu’elles apportaient du « renouveau » à la lecture. Le côté poétique me plaisait et, à ce moment-là, il n’y avait pas encore de répétitions.

Mais très vite, je me suis lassé de suivre les aventures de Natasha et Daniel. J’ai rapidement constaté qu’au final, il ne se passe presque RIEN ! On tourne un peu autour du pot et on n’avance pas vraiment dans le fil de l’histoire. Je n’ai pas vraiment trouvé l’histoire d’amour de Natasha et Daniel très crédible et cette histoire « d’insta-love » n’est vraiment pas pour moi.

Les personnages ne sont pas attachants plus que ça. On peut certes, comprendre leurs problèmes mais Daniel m’a un peu agacée avec son côté « je-veux-pas-faire-d’études-mais-j’ai-pas-le-choix ».

La fin n’est pas du tout retournante et ne m’a pas émue du tout. Je pense quand même avoir compris la morale de l’histoire mais ça ne suffit pas à me convaincre que ce livre vaut vraiment la peine d’être lu.

En bref, ce n’est vraiment pas un coup de coeur, une moyenne lecture à la limite car la plume de Nicola Yoon est toujours aussi fluide. J’aurais certainement d’autres choses à dire sur ce livre, mais rien d’autre ne me vient au moment où j’écris cette chronique (#fillepasdouée).

Bonnes lectures à vous !

MA NOTE :

⭐️⭐️⭐️

Chroniques Lunaires T1 : Cinder, Marissa MEYER

Titre : Chroniques Lunaires : Cinder IMG_1253

Auteur : Marissa Meyer

Editeur : PKJ

Nombre de pages : 416

Prix : 17€90

 

RÉSUMÉ :

Les humains et les androids se pressent dans les rues bruyantes de la Nouvelle-Pékin. Une peste mortelle ravage la population. Depuis la lune, un peuple sans pitié observe la situation, en attendant de passer à l’attaque. Personne ne sait que le sort de la Terre ne dépend que d’une seule fille. Cinder est un cyborg, une mécanicienne très douée. Citoyenne de seconde classe, elle a un passé mystérieux, et vit avec ses désagréables belle-mère et belles-sours. Sa rencontre avec le prince Kai va la précipiter au cour d’une lutte intergalactique. Partagée entre le devoir et la liberté, la loyauté et la trahison, elle doit découvrir les secrets de son passé, afin de protéger l’avenir de son monde.Marissa Meyer vit aux Etats-Unis, Cinder est son premier roman.

MON AVIS :

Me revoilà avec beaucoup de retard ! J’étais un peu occupée ces derniers temps donc j’ai eu un peu moins le temps d’écrire des chroniques mais je suis de retour !

Enfin j’ai lu Cinder ! 400 milliards d’années après tout le monde j’ai enfin lu le tome 1 des Chroniques Lunaires ! Et c’est sans aucun regret ! Retour sur une découverte coup de cœur.

J’avais beaucoup, beaucoup, beaucoup entendu parler de Cinder mais inexplicablement je n’avais jamais été attirée plus que ça. Je suis pourtant une fan des réécritures de contes de fées mais je pense que le côté science-fiction me laissait un peu septique… J’arrivais mal à m’imaginer la Cendrillon de Disney en train de combattre les extra-terrestres (je vais loin là quand même) ! Et puis j’ai lu Illuminae, qui a produit comme un déclic avec la science-fiction et Cinder a atterri dans mon petit panier lors de ma dernière visite chez le libraire.

J’ai découvert un monde qui est très très bien expliqué, décrit et amené en douceur. Marissa Meyer nous plonge délicatement dans son univers dystopique et cela m’a beaucoup plût. On ne se perd pas, on ne relit pas 10000 fois la même page pour essayer de tout comprendre, on se construit facilement le petit monde de Cinder.
Je ne dirais pas que nous sommes dans de la véritable science-fiction comme Illuminae par exemple, mais plutôt dans une dystopie avec quelques touches de science-fiction (elle est bizarre ma phrase).

L’intrigue est vraiment très intéressante à suivre. Nous voulons toujours savoir la suite et les pages défilent à une vitesse folle. La revisite de conte est juste parfaite. Tout le conte a été repensé, réajusté pour coller parfaitement dans le contexte de l’histoire. On retrouve certains petits morceaux de l’histoire originale qui sont parfois cachés subtilement.

Cinder est juste une héroïne exactement comme je les aime ! Ce n’est pas une nunuche qui ne pense qu’à aller au bal et se marier avec le prince charmant. Elle a un tempérament de battante et elle ne se laisse pas abattre. Elle ne ressemble pas du tout à la Cendrillon du conte original. Le prince Kai, est quand même assez bien exploré et il prend vraiment plus d’importance que le prince du conte. On le découvre mieux à travers quelques chapitres sous son point de vue et il nous permet de nous rendre compte des charges qui reposent sur ses épaules. La méchante belle-mère est bien présente et elle est plus méchante que jamais… Les demi-soeurs sont aussi de la partie avec la seule différence que l’une d’entre elles est gentille et que l’autre est méchante.
Et puis il y a la méchante reine Levana qui est une méchante comme on les aime. Je pense qu’elle sera beaucoup plus explorée (et encore plus méchante) dans les tomes suivants.

Si vous avez peur du côté science-fiction, je vous rassure, celui est très très bien expliqué et si vous avez peur du côté romance mièvre, celle-ci ne l’est absolument pas !

Certes, la fin reste quand même prévisible mais peu importe, j’ai juste adoré ce bouquin ! Jetez-vous sur ce magnifique livre qui signe le début d’une saga que j’espère grandiose et à la hauteur du premier tome !

MA NOTE :

❤️❤️❤️❤️❤️

Bilan lecture #3 Mai/Juin

Coucou tout le monde ! Tout d’abord, je tiens vraiment à m’excuser d’avoir été si peu présente sur mon blog ces derniers temps. Je suis en train d’essayer d’écrire une petite histoire pendant les vacances et ça me prend un peu de temps…
Maintenant que je suis revenue, retour sur mes lectures des mois de mai et juin.

IMG_1045

En premier, j’ai lu le prodigieux Caraval pour lequel j’ai eu un énorme coup de coeur ! J’ai tellement envie de lire la suite !

IMG_1103

J’ai ensuite lu The Effigies qui n’a pas été un coup de coeur mais reste quand même une bonne lecture, bien que j’en attendais un peu plus.

IMG_1188

Viens après 13 Reasons Why, qui n’est pas du tout la claque à laquelle je m’attendais. Je suis ressortie de ma lecture assez mitigée, j’espère que j’aimerai mieux la série dont j’ai vu le premier épisode !

IMG_1201

Illuminae ! Un coup de coeur intergalactique pour ce petit bijou ! Sa mise en page si particulière m’a captivée du début à la fin ! Lisez-le !

IMG_1253

Pour clôturer ces deux mois, j’ai terminé avec Cinder, premier tome des Chroniques Lunaires et encore une fois le coup de coeur est venu ! Je vais bientôt vous écrire ma chronique sur cette petite merveille qui m’a engloutie dans son univers !

Voilà pour ce bilan plutôt positif dans l’ensemble avec trois coup de coeur, une bonne lecture et une autre un peu plus mitigée. Le prochain bilan sera donc dans deux mois et je n’ai absolument pas envie d’y être car ce sera malheureusement la fin de mes grandes vacances d’été…

Je vous souhaite de belles découvertes livresques et profitez bien de l’été !

 

Illuminae T1, Amie KAUFMAN et Jay KRISTOFF

Titre : Illuminae : Dossier AlexanderIMG_1201

Auteurs : Amie Kaufman et Jay Kristoff

Editeur : Casterman

Nombre de pages : 616

Prix : 19€90

 

RÉSUMÉ :

Ce matin de 2575, lorsque Kady rompt avec Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi même, leur planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi – BeiTech. Obligés de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra – le seul en qui elle peut avoir confiance -, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…

MON AVIS :

Après avoir longtemps hésité à commencer Illuminae, je l’ai enfin lu ! Et je n’ai absolument aucun regret ! Retour sur ce petit bijou magique qui m’a transportée dans son univers.

Après une lecture mitigée pour 13 Reasons Why, j’avais envie de changer radicalement d’univers et de tester quelque chose que je n’avais jamais essayé : la science-fiction. J’adore la science-fiction, mais uniquement en film. Avant Illuminae, je n’avais jamais lu un livre où l’histoire se déroule uniquement dans l’espace (déjà que je suis un peu dans la lune, si en plus j’y vais pendant que je lis…). C’est donc après maintes hésitations que j’ai commencé Illuminae.

Illuminae est principalement célèbre pour sa mise en page bien à lui et je confirme cette célébrité (je sais pas trop si ma phrase est française ni si elle veut dire quelque chose, mais bon…) ! Ce bouquin est uniquement fait de rapports de vidéo-surveillance, de messageries instantanées et de pleins d’autres supports inimaginables. Même si je sais très bien qu’ils ne liront jamais cet article (mais on sait jamais…), je tiens vraiment à féliciter les auteurs pour ce travail incroyable ! J’avais vraiment peur de ne pas pouvoir adhérer au concept de la lecture mais j’y suis finalement rentrée très facilement !

Du côté de l’intrigue, celle-ci est assez classique, reprenant un peu les codes des films de science-fiction, mais tout est très bien mené. Il y a quand même quelques originalités et l’humour est parfois à tomber par terre (j’exagère un peu) ! Les blagues sont parfois un peu « trash » mais elles m’ont de nombreuses fois fait sourire. Ezra est super drôle et il est mon personnage coup de coeur du roman. J’aurais peut-être voulu qu’il soit encore plus présent. Kady est un peu moins facile à cerner au début, mais on finit par s’attacher à elle et à la comprendre. J’ai aussi bien aimé James, un personnage secondaire. Même s’il n’est que très peu présent, j’ai trouvé qu’il donnait un petit plus à l’histoire.

Chez les défauts, j’ai trouvé qu’il y avait quelques passages où l’on s’ennuyait un tout petit peu ou bien que l’action retombait un peu. La fin est un peu compliquée à suivre par moments et je me suis un tout petit peu perdue mais rien de méchant.

Conclusion, Illuminae est une excellente découverte qui est même un coup de coeur ! Toute l’intrigue est hyper bien menée, l’univers bien construit, les rebondissements au rendez-vous et les personnages sont tops ! Je lirais avec très grand plaisir le tome 2 qui sort très prochainement !

MA NOTE :

❤️❤️❤️❤️❤️

Tag #6 Mes habitudes livresques

Aujourd’hui, j’ai envie de vous écrire un petit article tout simple pour un peu papoter avec vous et que vous en sachiez un tout petit peu plus sur moi ! J’ai décidé de vous parler de mes habitudes littéraires en regroupant quelques questions que j’ai trouvées sur différents tags ou bien que j’ai inventées.

1) Combien je mets de temps, en moyenne, pour lire un livre ?

Comme tout le monde le sait, tout dépend du nombre de pages du livre. Mais pas que ! Je peux très bien mettre 1 mois à lire un livre de 200 pages si celui-ci est complètement pourri, et je peux aussi mettre 3 jours à lire un livre de 500 pages (chose rare, non reproduite depuis ma lecture de la saga Harry Potter). Sinon, je mets en moyenne deux semaines pour lire un bouquin d’environ 400-500 pages. Mon temps disponible pour lire dépend de mes professeurs adorés et de leurs devoirs alors il m’arrive aussi de traîner plus d’un mois un livre pourtant génial.

2) Quel est mon genre préféré ?

Je n’ai pas un seul genre littéraire préféré mais plusieurs. En effet, je suis incapable de départager la fantasy, le fantastique et la dystopie. J’aime aussi les romances pas trop riches en sucre mais celles-ci sont rares. Pour moi, les trois genres cités plus tôt sont des « valeurs sûres » et il est très rare (mais pas impossible) que je tombe sur une déception avec eux.

3) Et le genre que je déteste ?

Question un peu plus compliquée… Déjà, j’ai en hantise les romans historiques « réels » qui ne sont pas du tout modifiés. Si je veux connaître la vie d’un personnage historique, je vais sur Wikipédia (je suis d’accord je pars un peu en cacahuète). Je n’aime pas les livres politiques écrits par des politiques qui exposent leur programme présidentiel ou autre. Là aussi si je veux connaître leur programme je regarde sur Internet, je vais pas les payés, ils sont assez riches (je recommence à dire des bêtises). Je n’aime pas non plus les biographies (la vie des gens je m’en fout un peu) et les romans beaucoup trop ancrés dans la réalité. Je crois que c’est tout…

4) Où est ce que je lis, quand je lis ?

Question de m****, si je lis à un endroit c’est forcément que je lis ! Je me demande vraiment qui est l’idiote qui a écrit cette question… En fait je crois que c’est moi… BREF ! Généralement, je lis sur le fauteuil super confortable de mon salon où j’écris actuellement cet article, ou bien sur mon lit, dans ma chambre. Non je ne lis pas dans les toilettes, j’ai trop peur d’échapper mon livre dedans et c’est dégelasse (je ne toucherais jamais un livre tombé dans le pipi et autre chose, même si c’est le dernier exemplaire du meilleur livre du monde).

5) Est-ce-que j’ai déjà eu envie de jeter un livre par la fenêtre tellement l’histoire m’énervait ?

Oui… Mais je ne l’ai pas jeté (car un livre coûte de l’argent et qu’on ne jette pas l’argent par les fenêtre) ! C’était avec #EnjoyMarie, livre que mon petit voisin de 8 ou 9 ans aurait pu écrire s’il avait été une fille (en gros il l’aurait pas écrit quoi). Plus sérieusement, j’ai trouvé que Marie alias EnjoyPheonix s’était bien foutu de notre poire avec cette croûte avec laquelle on est aussi bête au début qu’à la fin.

6) Est-ce-que je lis en regardant la télé ?

Déjà, cette question est super mal formulée (normal c’est moi qui l’ai écrite) car on ne peut pas regarder un écran et regarder un livre en même temps ! C’est scientifiquement impossible ! Je pense…
Sinon oui, il m’arrive d’allumer la télé et de lire en même temps. Tout dépend du niveau d’aditivité du livre et de la qualité du programme de la télé (et de mon taux de concentration).

7) Est-ce-que je sais toujours quel livre je vais prendre en entrant dans une librairie ou dans tout autre endroit qui vend des livres ?

Souvent, je sais exactement quel livre je vais prendre en allant à la librairie, mais au final… J’en prend un que je ne pensais pas prendre au début et je ne prends pas celui du départ à cause de mon budget serré !

Voilà pour ce petit tag ! J’ai juste mit 7 questions (je sais pas pourquoi 7) mais si vous avez bien aimé cet article, n’hésitez surtout pas à me le dire et j’en referais un dans le genre ! Je vous souhaites de bonnes lectures et de belles découvertes livresques !

PS : Je tiens à m’excuser pour mes éventuelles fautes d’orthographe, mais le site de correction que j’utilise habituellement ne fonctionne pas.

13 Reasons Why, Jay ASHER

Titre : 13 Reasons WhyIMG_1188

Auteur : Jay Asher

Editeur : Albin Michel

Nombre de pages : 288

Prix : 14€50

 

RÉSUMÉ :

Si tu entends ce message, il est déjà trop tard. Clay Jensen ne veut pas entendre parler des enregistrements qu’Hannah Baker a laissés. Hannah est morte, ses secrets avec elle. Pourtant, son nom figure sur ces enregistrements. Il est l’une des raisons, l’une des treize responsables de sa mort. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

MON AVIS :

Vous connaissez cette sensation de ne pas savoir si on a aimé ou détesté un livre ? Et bien c’est ce qu’il m’ait arrivé avec 13 Reasons Why. Pourtant partie dans ma lecture pleine d’espoir et de joie (expression pourrie), je suis ressortie mitigé et avec le sentiment d’avoir acheté un livre auquel il manquait des pages. Explications.

J’ai entendu parler de 13 Reasons Why à l’occasion de la sortie de son adaptation en série du même nom. Les critiques sur la série étant majoritairement élogieuses, j’ai voulu lire le livre avant de voir la série pour ne pas me spoiler toutes les surprises. J’ai trouvé que l’idée de suivre à travers des cassettes le parcours, d’une adolescente harcelée était hyper intéressante et je voyais mal comment je pourrais être déçue.

Pour commencer, j’ai bien aimé environ la moitié du livre. Les raisons d’Hannah n’étaient pas hyper-graves si on peut dire, mais je pensais que tout allait s’accélérer avec la suite et que « l’effet boule de neige » cité dans le livre allait faire son apparition. Mais j’ai très vite eu l’impression d’avoir sauté des chapitres… Je n’arrivais plus trop à comprendre la chronologie de l’histoire, j’avais l’impression de manquer de détails et d’au final, ne pas connaître véritablement les personnages. Mes impressions sont tellement bizarres que je ne sais pas trop comment les retransmettre à l’écrit (bizarre, je sais).

Clay Jensen, le garçon qui écoute les cassettes de son amie disparue, n’est pas vraiment le mec le plus attachant que j’ai rencontré dans mes voyages livresques. On ne sait quasiment rien de lui et je n’ai pas trop réussi à le comprendre par moments.
Hannah, la jeune fille harcelée, aurait très bien pu être parfaite si là aussi, nous en savions plus sur elle.
Les personnages secondaires sont survolés, mais pas du tout explorés. En fait, j’ai l’impression d’avoir lu un résumé de l’histoire et qu’il existe un autre livre où l’on découvre beaucoup mieux les personnages (encore une fois, très bizarre).

Le style de l’auteur est très classique, et le livre se lit très rapidement. Un petit bémol m’a dérangée, c’est le changement de point de vue entre celui d’Hannah qui raconte son histoire sur ses cassettes et celui de Clay qui dit ses pensées ou ce qu’il est en train de faire. J’ai trouvé que ça cassait parfois le rythme de l’histoire et que c’était bien dommage.

Chez les points positifs, je trouve que certaines raisons qui ont poussé Hannah au suicide sont très très réelles et on peut très facilement s’imaginer vivre les mêmes choses. Le thème du suicide est abordé en finesse et les conséquences du harcèlement sont bien compréhensibles.

Alors au final, malgré des scènes qui auraient pu avoir énormément de potentiel (je pense à celles de la fin qui auraient vraiment pu être choquantes ou poignantes), je suis un peu déçue de ma lecture et j’espère vraiment apprécier davantage la série que je pense quand même regarder. Peut-être que le format série est plus adapté qu’au format livre…

En tout cas, malgré un sérieux potentiel, je trouve l’idée mal exploitée et j’espère que ce livre à quand même plut à certaines personnes !

Bonnes lectures !

MA NOTE :

⭐️⭐️⭐️